Hervé Creff

Nouvelle rencontre fugace et privilégiée avec Hervé Creff afin de mieux appréhender la nature et la profondeur de son travail actuel. Hervé navigue entre les deux pôles que forment l’abstraction (au sens d’épure, de simplification) et la figuration. Né de cette dualité, apparaît cet état d’esprit qui lui permet de se confronter à son univers artistique, de l’appréhender pour le signifier sur un support, toile et/ou papier. Son travail procède pour autant d’une démarche introspective et instinctive, guidée par le lâcher-prise. Ce processus se double d’une quête de recentrage personnel et d’une volonté de recherche méditative au profit de l’acte physique de peindre. La vitalité et l’élégance du geste subliment la surface achrome du support et son surfaçage. Ainsi s’établit l’espace de la peinture.

Chaque tableau est pour Hervé Creff une expérience personnelle et sincère. Hors atelier, par le biais de la contemplation des paysages et leur exploration, se fixe l’exploitation mentale du souvenir. Il s’ensuit dans le travail à l’atelier une volonté d’épure en constante évolution. Il cherche ou plutôt trouve ce qui ressemble à l’essence d’une forme de représentation sans pour autant s’y enfermer. Ses méthodes de travail, mises en place et non figées, jouent des effets de plaquage, de raclage, participant ainsi à une recherche constante d’harmonie, texturant la lumière.

Hervé se méfie des idées préconçues. Ainsi délivré des entraves de la raison, il peut laisser libre cours à son instinct, à ses émotions. Dans son approche, on remarque la récurrence de certains motifs : volcans, chevaux, Mickeys, silhouettes énigmatiques parfois, sous le masque d’une familiarité empreinte de mystère. Ces éléments paraissent surgir sans préméditation. Nous sommes au centre d’une initiation, l’objet d’une invitation contemplative.

A l’observation de ses dernières œuvres, on peut deviner un enrichissement de son expression. Hervé glisse vers un univers plus riche, plus diversifié. Dualité assumée qui oppose rigueur de la composition à l’exubérance des formes et des couleurs pour un mariage salvateur. Passant d’un minimalisme maîtrisé à une expression plus baroque, l’artiste se métamorphose et ose défier les limites de son propre style pour embrasser une liberté créative renouvelée.

Texte de Pierre Funes

Né en 1956, vit et travaille en Moselle, en France.

Shows

  • 2022 « une journée parfaite », Galerie PJ, Metz, France 
  • 2020 « Covillective », Galerie PJ, Metz, France
  • 2019 Maison Vodaine-Baslieux KIT ou double avec Clément Borre
  • 2014 Thionville, double Je centre jacques Brel avec Clément Borre
  • 2006 Metz, librairie Hisler-Even
  • 2006 Mairie de Peynier
  • 2006 Lyon, galerie Talents à suivre
  • 2006 Thionville, dans le cadre du premier festival Boulibatsch
  • 2005 Thionville, In Vitro
  • 2001 Metz, carrefour des arts rue des trinitaires
  • 1987 Barbizon,galerie Lagrange