Hervé Bordas

Born in 1952 in Paris Living and working in Venise from 1990 Hervé Bordas’ writing follows a line nourished by abstraction and figuration along an indecisive border that he does not recognize. The lines tear and move apart, the spaces open up in search of the world and wander in the desert of the nights. Sometimes a forest of trees, processions of silhouettes, successions of moments or characters, snow soldiers, frost warriors leaving for the countryside, banners at the forefront, apparitions, “portraits”. More recently, arborescences, branches that look as much at breathing as at corals or river deltas, the sides of mountains, the melting snow. Obviously, all these people are either there or not, it’s a question of taking a good look at them. A world of geology and eros. Infinite ramifications, both in the lines of the hand and in those of the night, between the constellations. The gap between the stars and our life is a reflection that tightens on the still being or the non-existent. The line alone follows its path, it divides, it suggests, these are our constellations. As it forms, the line closes and opens up to other forms. There is in the paintings, worked in layers, a whole alchemy of “doing”, a few minutes, or hours, days or even years. The vision must be focused. This painting is in fact more on the side of a writing, that of Michaux or Klee for example. The observer is also a reader, you have to get close to it, even very close. Looking at these paintings with a magnifying glass wouldn’t displease me. It has to swarm well, it has to be well “inhabited”.

Solo Shows

  • 2021 « Arbres blancs », Galerie PJ, Metz, France
  • 2012 « Un sempre cominciamento (ou la langue de l’enclume) », Galerie Hus, Paris, France (Avec Domenico Brancale, Raffaelle Amenta et Aurelio Donato Giordano)
  • 2006 « Luce Nera », La Vetrina del fare, Salerno, Italie
  • 2003 « Canti affilati », Spazio Opera, Matera, Italie
  • 2003 « Forets-Cortèges » Catalogue avec texte de Jean-Christophe Bailly, Galerie Arenthon, Paris, France
  • 1987 Galerie Limmer, Freiburg im Breisgau, Allemagne
  • 1986 Art Cologne, Galerie Hachmeister, Munster, Allemagne
  • 1985 « Bilder und Lithographien », Volksbank Galerie, Biberach, Allemagne
  • 1984 « Bilder und Graphik » Catalogue avec textes de Gilbert Lascault, Galerie Hachmeister, Münster, Allemagne
  • 1983 « Per Modo di vestigio », Galerie du 7, Paris, France
  • 1982 « Peintures sur papier », Galerie Hachmeister, Münster, Allemagne
  • 1982 « Fragments » Catalogue avec texte de Jean-Christophe Bailly, Galerie Vivian Véteau, Paris, France
  • 1981 « Graphik », Galerie Limmer, Freiburg im Breisgau, Allemagne
  • 1980 « Physiogrammes » Catalogue avec texte de Alain Jouffroy, Galerie Le Dessin, Paris, France

Critical Article

  • 1984 Hervé Bordas, Descente, Revue Aléa
  • 1982 Pierre Cabanne, La saga d’images d’Hervé Bordas, Le Matin
  • 1982 Catherine Nadaud, Les Physiogrammes d’Hervé Bordas, Libération
  • 1980 Michel Nuridsany, Une peinture répétitive, Le Figaro, septembre
  • 1980 Jean-Marie Dunoyer, Le Monde, septembre
  • 1980 Pierre Cabanne, Une solitude créatrice, Le Matin
  • 1980 Marie Parra-Alédo, Hervé Bordas, Yomiuri, Tokyo
  • 1980 Pierre Cabanne, Les Expositions, Le Matin
  • 1979 Hervé Bordas, L’intuition irréfutable, Opus International, avril

Illustrated Books

  • 2019 « Florilegio Veneziano », Edizioni l’Obliquo, Brescia, Italie
  • 2018 François Bizet, « Dans le Mirador », Les Presses du réel, (avec un frontispice de Bordas)
  • 2017 Michelle Parra-Alédo, « Images Innées », Prova d’artista, Venise, Italie (100 exemplaires numérotés, les 9 premiers avec une reproduction numérique)
  • 2016 « Domenico Brancale / Hervé Bordas, « Congiungimenti », Prova d’Artista, Venise, Italie (200 exemplaires)
  • 2014 « Adnan Õzer, la forza delle lacrime », Prova d’artista, Venise, Italie (Poèmes traduits du Turc par Luis Miguel Selvelli, avec 4 dessins de Bordas)
  • 2013 Joël-Claude Meffre, « Vers les puits », Approches éditions, Fougères, France (33 exemplaires numérotés et signées avec encres originales de Bordas)
  • 2013 Andrea Longega, « Caterina », Edizioni l’Obliquo, Brescia, Italie (30 exemplaires avec une encre originale)
  • 2012 Domenico Brancale, « Cette extrémité », à la Pension Victoria, Corbières, France  (12 exemplaires de tirage de « tête de mort » numérotés et signés avec une « nature morte » de Bordas)
  • 2011 Hervé Bordas, « Portraits de Famille », Prova d’artista, Venise, Italie  (41 exemplaires nominatifs, numérotés et signés avec 10 reproductions d’encres)
  • 2006 Henri Michaux, « Il Lobo dei mostri », Edizioni l’Obliquo, Brescia, Italie (30 exemplaires avec une encre originale)
  • 2006 Domenico Brancale / Hervé Bordas, « Frantoi di luce », Mavida, Reggio Emilia, Italie (250 exemplaires. 40 exemplaires numérotés avec une lithographie originale)
  • 2003 Revue collective A’ Camasce n°3, CTL Press, Hamburg, Allemagne (300 exemplaires numérotés. Les vingt premiers avec une encre originale)
  • 2003 Domenico Brancale, « Canti Affilati », Franco Masoero, Torino, Italie
  • 1983 Jean-Christophe Bailly, « Per Modo di vestigio », Editions Copal, Paris, France (Avec 10 lithographies originales, 50 exemplaires numérotés et signés par les auteurs)
  • 1979 Alain Jouffroy, « Le Monde est un tableau », Pierre Bordas & Fils, Paris, France (Avec 11 dessins. 30 exemplaires signés par les auteurs avec une lithographie numérotée et signée)
This site is registered on wpml.org as a development site.